Galerie de peintures figuratives

Mon travail est une fiction basée sur des faits réels à partir de textes et d’images d’enfants ayant un lien personnel avec l’Art.

Photos de peintures figuratives

Adèle Santocono à propos de Cécilia

Inspirée par les mystères de l’enfance, Cécilia Shishan dépeint cette partie de vie qui dicte chez chacun d’entre nous des destins singuliers. Un lit cage, un gâteau d’anniversaire décoré par trois bougies ou un ours en peluche nous dévoilent la jeunesse de ses sujets. Du haut de le tendres années, ces figures nous ignorent et semblent concentrées par les jeux qui les occupent. Animés par la fraîcheur de l’enfance, leurs gestes insouciants paraissent être de ceux que l’on retrouve dans les salles de récréation.

D’une apparente candeur, les jeux de mains et de rubans entremêlés crispent peut à peut leurs mouvements. La tension s’accroît et l’impression d’une absence se fait ressentir. Un berceau inoccupé, une chaise vide et une balançoire immobile éveillent en nous un soupçon d’inquiétude.

Le jeu perd alors tout esprit ludique et l’optimisme de l’enfance laisse place à l’angoisse. Lentement, la fibre des tissus se délie de ses fils. Transformés en cordage, ils enlacent doucement leurs jeunes victimes. Poings menottés et visages muselés, il nous est à présent impossible de les libérer, les voilà prisonniers. Balafre sur la peau, coulée de sang sur un mur, nul sanglot n’est permis. Le silence est d’or pour cette jeunesse rattrapée par un destin tout tracé.

Est-ce le jeu des liens qui pèse déjà dans leurs petites mains ? Les liens de sang ou ceux qui se relient à une histoire qui vous colle à la peau. Toutefois, l’écriture de leurs « récits » semble s’inscrire sur leur corps affaiblis.

L’artiste se réapproprie des instants de vie, volés au creux d’une monographie, pour révéler une nouvelle réalité. Autant de biographies de l’enfance que Cécilia Shishan puise parmi les portraits des plus grands artistes qui, comme elle, ont fait de leur existence un lien avec l’art.

Adèle Santocono